Gélification cérébrale

Publié le par anima

Gélification cérébrale

On le sait, on le dit depuis toujours, la consommation de films Disney (surtout ceux avec des princesses et des chansons dégoulinantes, c'est-à-dire presque tous) gélifient le cerveau.
Seulement, personne n'écoute.
Et, tel un troupeau de moutons attiré machinalement par la sortie du dernier IPhone, une masse de spectateurs adultes continue de déléguer la culture de l'imaginaire de leur progéniture à une multinationale cotée au NASDAQ.

La jolie motion designeuse britannique Sundeep Toor a pondu un vidéo-clip aussi intéressant qu'impénétrable dans sa manière de contribuer à "dénoncer" le pouvoir malsain de la fabrique hollywoodienne du consentement à s'abrutir. Mais s'il n'y avait pas le titre, on n'aurait sans doute pris son film pour un hommage.

... Ah ! On me dit dans l'oreillette que c'est un hommage. Dommage.

> Visionner Soft Disney Jelly

Commenter cet article