Les hors-champs "cinématographiques" de Hiroshige

Publié le par anima

hiroshige_ukuyo_e.jpg


Maître absolu de l'estampe ukiyo-e, Utagawa Hiroshige (1797-1858) se démarque de ses coreligionnaires de l'ère Edo en installant des cadrages de plus en plus audacieux dans ses représentations dessinées. On le voit facilement sur les deux exemples ci-dessus, l'effet immersif est immédiat. Le spectateur se trouve au sein même de la scène, aussi anodine soit-elle ; il y prend part.
Cette manière de tronquer les sujets de premier plan, a priori généralement prioritaires sur le reste de la composition est d'une modernité confondante. Les parties hors-champ suscitent au pire de la frustration, au mieux l'impression d'un tout infini (l'existence) que l'artiste nous invite à "cadrer", sur lequel il serait nécessaire de se "focaliser" pour en comprendre la beauté.

Sur le plan narratif, les adeptes des bandes dessinées japonaises comprendront vite l'origine directe et ancienne de l'approche dite "cinématographique" de leurs compositions et de leurs cadrages.

Commenter cet article