Moi, la forêt vivante

Publié le par anima

onion_skin.jpg

©  Onion Skin - Tous droits réservés

Le collectif nippo-coréen Onion Skin a posé récemment la touche finale à son triptyque en animation hyper-limitée, intitulé "Moi la forêt vivante".
Appliquant le principe physique du moiré (effet d'optique obtenu par glissement de deux surfaces distinctes constituées de lignes parallèles), une main se contente de glisser en temps réel une plaque transparente striée sur une estampe panoramique hachurée, laquelle glisse lentement sous la caméra. De là à faire le lien avec les lointains procédés mis en œuvre dans la peinture narrative sur rouleaux, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement tant il est important de répéter, encore et encore, qu'avec si peu de technologie et beaucoup de créativité, on peut déplacer des montagnes, faire bouger l'immobile.


> visionner le triptyque "Mori wa ikiteiru"

Commenter cet article